Retrouvez le communiqué de presse d’Angélique Delahaye et de Michel Dantin sur la crise agricole :

183937979

« Depuis maintenant plusieurs semaines, une crise agricole grave et profonde s’installe en France, sans réaction du gouvernement » ont déclaré mercredi 22 juillet les députés européens Angélilque Delahaye et Michel Dantin (LR, PPE), membres de la commission de l’Agriculture du Parlement européen.

« Cette situation est confortée par la crise actuelle que nous traversons au plan européen liée à l’embargo russe. Elle impacte plus profondément les agriculteurs français en raison de l’inaction du gouvernement français » ont souligné les eurodéputés.

« L’embargo russe a déstabilisé les marchés. La politique menée n’est pas à la hauteur des enjeux pour répondre à la crise et soutenir notre agriculture et l’agriculture européenne » ont-ils poursuivi.

« Le gouvernement russe vient de prolonger l’embargo pour un an, nous attendons actuellement les nouvelles mesures qui vont-être prises par la Commission européenne pour soutenir nos agriculteurs. Que fait le gouvernement au plan européen ? »

« L’une des solutions est de se doter d’une politique de relance de la consommation sur le marché intérieur des produits agricoles européens » ont-ils poursuivi. « Le Parlement européen a voté une résolution demandant à la Commission européenne la mise en place de l’étiquetage de l’origine de la viande dans les plats préparés. Là encore, qu’a fait le gouvernement français au plan européen pour faire avancer cette mesure, qui répond à une demande des agriculteurs et des consommateurs ? » se sont-ils interrogés.

« L’agriculture française souffre d’une absence de vision économique à moyen et long termes, d’une mauvaise adaptation à la Politique Agricole Commune (PAC), et elle subit de plein fouet le matraquage fiscale et social. Tout ceci relève de la responsabilité du gouvernement français. L’agriculture française a besoin qu’il y ait un pilote dans l’avion! »

« Nos agriculteurs en perte de compétitivité sont à bout et ce n’est pas faute d’avoir alerté le gouvernement! » ont conclu Angélique Delahaye et Michel Dantin.

Inscrivez-vous à ma lettre d'informations :