tokia.saifi.strategie.commerciale.ue.malmstrom.ThinkstockPhotos-184805840

« La nouvelle stratégie commerciale de l’UE doit répondre aux défis du XXIème siècle en poursuivant notamment des objectifs de croissance et de création d’emplois. Les annonces faites par la Commissaire européenne au commerce, Cecilia Malmström, vont dans ce sens », ont déclaré Tokia Saïfi et Franck Proust.

« Nous saluons l’engagement pris par la Commissaire de mettre l’accent sur les petites et moyennes entreprises. Les PME sont un véritable moteur économique et nous devons tout faire pour leur faciliter l’accès aux accords commerciaux et supprimer les barrières administratives dont elles pâtissent trop souvent sur la scène internationale », ont poursuivi les députés européens.

« La Commission semble également avoir pris acte des inquiétudes des citoyens et de la société civile concernant le manque de transparence des négociations. La Commissaire s’est engagée à travailler sur ce point et nous ne pouvons que saluer cette initiative. En ce sens, nous soutenons la demande faite au Conseil par la Commission de publier les mandats de négociation immédiatement après leur adoption », ont déclaré les eurodéputés.

« Le commerce ne doit en aucun cas remettre en cause les normes européennes ni le droit à réguler des États. Nous devons être leaders dans la mise en place de références internationales ».

« Nous soulignons également la volonté de la Commission de faire coïncider davantage le commerce avec les valeurs de l’Union européenne ».

« Néanmoins, nous regrettons profondément que le principe de réciprocité commerciale soit à peine évoqué dans la nouvelle stratégie. Comment l’Union européenne peut-elle rester offensive et défendre ses intérêts sans exiger de nos partenaires l’ouverture de leurs marchés ? Nous devons défendre nos intérêts sur la scène internationale », ont expliqué les eurodéputés.

« Nous allons désormais suivre avec attention la mise en œuvre de cette nouvelle stratégie », ont conclu Tokia Saïfi et Franck Proust.

Inscrivez-vous à ma lettre d'informations :