« La Commission européenne vient enfin de montrer son visage politique en déclarant l’accord avec le Canada comme étant mixte. Ceux qui voulaient vouer la Commission aux gémonies ont une preuve supplémentaire de sa capacité à écouter les demandes des États et des politiques » ont déclaré Tokia Saïfi et Franck Proust.

« Malheureusement, certains considèrent déjà que faire capoter un accord commercial serait une victoire. Pour nos entreprises, nos producteurs et nos concitoyens ce serait pourtant une défaite. Le CETA est un accord ambitieux qui permettra à nos entreprises d’accéder aux marchés publics canadiens, nos PME verront les règles administratives simplifiées et nos terroirs seront protégés grâce à la reconnaissance de 145 Indications Géographiques européennes dont 42 françaises! » ont déclaré les députés.

« Cet accord est un des seuls instruments pour gagner rapidement des parts de marchés sur le territoire canadien. Pour certains politiques, c’est un moyen de gagner rapidement des parts de marché sur le terrain du populisme. Il est regrettable de devoir rappeler une évidence : la ratification doit se faire sur le fond de l’accord, que ce soit au Parlement européen ou dans les parlements nationaux » ont conclu les députés européens.

ThinkstockPhotos-179208872

Inscrivez-vous à ma lettre d'informations :