Communiqué de presse de Tokia Saïfi et de Franck Proust à la suite de la réunion des ministres européens du Commerce à Brastilava .
:

« Avec l’annonce du soutien unanime des États membres à l’Accord de libre-échange UE-Canada (CETA), le Conseil reconnait les qualités de cet accord commercial. Nous allons finalement pouvoir lancer le processus de ratification et aller de l’avant. Nous veillerons à répondre aux interrogations des citoyens et en ce sens l’annonce de la rédaction d’une déclaration commune explicative de l’Union européenne et du Canada est intéressante », ont déclaré Tokia Saïfi et Franck Proust à la suite de la réunion des ministres européens du Commerce à Brastilava.

 

« En ce qui concerne le TTIP, les déclarations de Matthias Fekl, le secrétaire d’État au Commerce extérieur, demandant l’arrêt des négociations de cet accord, résonnent comme un coup d’épée dans l’eau. Avec cette demande, la France, isolée, perd une nouvelle fois sa crédibilité sur la scène européenne et internationale. Surtout, le gouvernement socialiste continue son double-discours à des fins électoralistes. Il est évident que les négociations ne pourront pas aboutir avant la fin de l’année et que nous refuserons tout accord ne garantissant pas pleinement la défense des intérêts des citoyens et des entreprises », ont ajouté les députés.

 

« Quant à la modernisation de nos instruments de défense commerciale, il est temps que le Conseil débloque la situation pour protéger davantage le marché européen. Des secteurs économiques entiers, comme celui de l’acier, souffrent de la concurrence déloyale étrangère. La Commission devra donc prendre conscience des attentes des entreprises, notamment en confirmant sa détermination à ne pas octroyer le Statut d’économie de marché à la Chine. Pour que la concurrence mondiale soit saine, les règles doivent être les mêmes pour tous », ont conclu Tokia Saïfi et Franck Proust.

Inscrivez-vous à ma lettre d'informations :