Retrouvez la contribution de Tokia Saïfi au débat en session plénière du Parlement européen sur la situation à Calais :

La crise migratoire actuelle met l’Europe au défi.

Le défi de la solidarité d’abord : solidarité envers ces populations qui fuient la guerre et qui se rassemblent en masse dans des conditions de vie indignes de notre continent, malgré les efforts des associations et des élus locaux, comme c’est le cas à Calais.

Mais aussi solidarité envers les habitants et les entreprises de ces communes du Calaisis qui subissent avec calme et dignité les conséquences désastreuses d’une situation dont elles ne sont en rien responsables.

Pour apporter une réponse durable, l’Union européenne doit donc répondre parallèlement au défi de l’efficacité dans le contrôle de ses frontières.
Il est en effet aberrant que la seule frontière véritablement étanche en Europe se situe entre la France et la Grande-Bretagne, et passe par Calais !

D’autant qu’avec la sortie de la Grande-Bretagne, le littoral des Hauts-de-France devient une frontière externe de l’Union européenne, et que celle-ci ne peut accepter plus longtemps qu’un Etat membre assure seul et sur son territoire les contrôles pour le compte d’un Etat tiers.

Je souhaite donc que les Accords du Touquet soient rapidement renégociés, et que l’Union européenne soutienne cette démarche.

 

parlement.europeen.strasbourg.tokia.saifi

Inscrivez-vous à ma lettre d'informations :