La Plénière en bref – Octobre I 2016

Retrouvez les débats, textes et faits qui ont marqué la session plénière de la semaine du 3 octobre à Strasbourg.

Ratification par le Parlement européen de l’accord de Paris
Le Parlement européen a, mardi 4 octobre, ratifié l’accord de Paris sur le climat conclu à l’issue de la COP21 en décembre 2015, en présence du Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon.
Cet accord est le premier accord climatique mondial universel et juridiquement contraignant. Il entrera en vigueur le mois prochain, grâce notamment à la ratification du Parlement européen le Parlement européen. À cette occasion, le Secrétaire général Ban Ki-moon a rappelé que « L’Union européenne est depuis longtemps en première ligne dans la lutte contre le changement climatique ».

Situation à Calais
Les députés ont débattu, mardi soir, de la situation à Calais qui rappelle l’urgence d’une solidarité à différents niveaux : solidarité envers ces populations qui fuient la guerre et qui se rassemblent en masse dans des conditions de vie indignes de l’Europe, mais également solidarité envers les habitants et les entreprises de ces communes du Calaisis qui subissent avec calme et dignité les conséquences désastreuses d’une situation dont elles ne sont en rien responsables. Les députés ont appelé l’Union européenne et les États membres à travailler ensemble pour trouver une solution à long terme pour la situation intenable que connaît la ville de Calais et ses alentours.
Retrouver la contribution au débat de Tokia SAÏFI, ici.

Situation en Syrie
Le Parlement européen a débattu, mercredi, de la situation en Syrie, suite à la tragédie d’Alep, à l’échec du cessez-le-feu et à l’escalade des violences depuis le début du mois. Les députés se sont mobilisés en solidarité avec les enfants de Syrie, premières victimes des attaques menées contre les civils. Dans une résolution adoptée jeudi, le Parlement européen exhorte le régime de Bachar al-Assad à cesser les bombardements dont la cible est la population civile.

Politique de ré-industrialisation de l’Europe
Les députés européens ont adopté mercredi, une résolution sur la nécessité de réindustrialiser l’Europe à la lumière des annonces de fermeture de Caterpillar en Belgique et d’Alstom en France. Le Parlement européen a souligné que l’Europe a besoin d’une stratégie industrielle prospective afin d’améliorer les conditions de fonctionnement des entreprises, de faire un meilleur usage des instruments financiers européens existants et de protéger les travailleurs. Dans cette résolution, les parlementaires rappellent leur solidarité avec les travailleurs et appellent la Commission à, notamment, revoir la législation sur les licenciements collectifs.

Un pass InterRail gratuit pour les jeunes
Le Parlement européen a débattu, mardi, de la possibilité de permettre aux jeunes Européens de voyager gratuitement dans toute l’Europe pendant une durée d’un mois. Offrir à tous les jeunes de 18 ans un billet de train InterRail favoriserait des déplacements à faibles émissions de gaz à effet de serre tout en permettant aux jeunes de découvrir de nouveaux pays et de nouvelles cultures. Il s’agit de promouvoir une meilleure compréhension et connaissance de l’Europe et de sa diversité parmi la jeune génération.

Contrôler le commerce des biens à double usage
Les députés européens ont adopté, mardi, une mise à jour du règlement européen visant à contrôler le commerce des biens à double usage. Cette révision du règlement a permis de renforcer la législation européenne actuelle afin que les entreprises européennes ne puissent pas contribuer à l’exercice de la peine de mort ou de la torture dans des États tiers. Des dispositions sont également prévues pour que l’Union puisse répondre rapidement et s’adapter en cas de développement de nouvelles technologies.
Le commerce international doit respecter et promouvoir les valeurs de l’Union européenne sur la scène internationale.

Les droits des femmes en Pologne
Le Parlement européen a débattu, mercredi, de la situation en Pologne. Les députés ont concentré leurs échanges sur le projet de loi déposé devant le parlement polonais qui vise à bannir complètement le droit à l’avortement et ont estimé qu’elle portait sérieusement atteinte aux droits de la femme.

 

Inscrivez-vous à ma lettre d'informations :