Communiqué de presse de Tokia Saïfi et Franck Proust suite au vote de ratification de la commission du Commerce international sur le CETA :

CETA : une première étape vers la ratification

« Il s’agit d’un signal fort envoyé par le Parlement européen en faveur de l’accord commercial CETA avec le Canada. Ce vote est le résultat de notre mobilisation constante à chaque étape de la négociation. Nous avons en effet toujours indiqué que cet accord comportait des opportunités intéressantes pour notre économie, mais que nous n’acceptions sa ratification qu’à condition qu’il soit équilibré et respecte nos conditions », ont déclaré Tokia Saïfi et Franck Proust à l’issue du vote de la commission du Commerce international sur la ratification de l’accord de libre-échange UE-Canada (CETA).

« Cet accord permettra notamment aux entreprises européennes d’accéder à davantage de marchés publics ainsi que de protéger plus de 150 indications géographiques au Canada. En parallèle, le CETA ne remet pas en cause nos services publics ni les normes européennes et préserve nos choix de société » ont poursuivi les députés européens.

« Le CETA représente une opportunité économique dont nous pourrions tirer profit pour relancer la croissance et créer de l’emploi. Il n’est cependant pas un acquis définitif : nous resterons vigilants et surveillerons de près sa mise en œuvre afin de saisir la Commission et les États membres en cas de dysfonctionnement ».

« Le processus de ratification va continuer en plénière mais aussi dans les Parlements nationaux et nous posons une question : A qui les citoyens européens peuvent-ils accorder leur confiance ? À ceux qui rejettent tout accord commercial par dogmatisme ou par opportunisme, ou à ceux qui, comme nous, ont formulé des propositions constructives pour que cet accord respecte les intérêts européens et profite au mieux à notre économie ? » ont conclu Tokia Saïfi et Franck Proust.

Inscrivez-vous à ma lettre d'informations :