Le programme «Erasmus +» célèbre cette année ses trente ans et a permis à des millions d’Européens d’aller étudier ou de bénéficier d’une formation à l’étranger. Des programmes en lien avec «Erasmus +» existent, tels que «Leonardo da Vinci» pour la formation professionnelle à l’étranger ou le programme «Comenius» qui permet la mobilité et les échanges entre établissements scolaires en Europe.

Dans sa résolution du 2 février 2017, le Parlement européen estime que la réduction des obstacles bureaucratiques rendra «Erasmus +» plus accessible. Il demande également que la Commission mette davantage en avant la relation entre le programme «Erasmus +» et les différents programmes qui lui sont liés.

La Commission peut-elle indiquer:

quelles sont les actions qu’elle compte développer et mettre en place pour faire gagner de la visibilité au programme «Erasmus +» et aux différents sous-programmes?
comment et sous quelle échéance elle compte agir pour diminuer les obstacles bureaucratiques et rendre ainsi «Erasmus +» plus accessible?
quelle est la stratégie qu’elle compte mettre en place sur le long terme afin de poursuivre le programme «Erasmus +», de le développer et de l’approfondir?

Inscrivez-vous à ma lettre d'informations :