J’ai voté en faveur de cette résolution, dont je suis co-auteure, sur la situation de l’UNRWA, Office de secours et de travaux de l’ONU pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient. Cette résolution fait suite à la décision du 16 janvier dernier de l’administration de Donald Trump de suspendre et de conditionner une partie de son aide à cette agence des Nations Unies qui connaît déjà depuis quelques années une crise de financement.


Ce texte souligne que les réductions de contributions peuvent avoir des effets néfastes sur l’action de l’UNRWA au quotidien. Cette agence permet l’accès à une aide alimentaire d’urgence pour 1,7 million de réfugiés palestiniens et à des soins de santé primaires pour 3 millions. Elle joue un rôle fondamental dans l’accès à l’éducation pour plus de 500 000 enfants palestiniens dans 702 écoles de l’UNRWA.
Cette résolution salue la décision de l’Union et de plusieurs de ses États membres d’accélérer le financement de l’UNRWA afin de lui garantir la poursuite de ses activités.
Enfin, cette résolution réaffirme que l’engagement et l’attachement de l’Union européenne à une solution fondée sur la coexistence de deux États sur la base des frontières de 1967, avec Jérusalem comme capitale des deux entités.

Inscrivez-vous à ma lettre d'informations :