Le texte que le Parlement européen vient d’adopter et que j’ai soutenu marque une nouvelle étape dans la construction d’une Europe connectée.

 

Des appels intra-européens moins chers
Quelques mois après l’abolition des frais d’itinérance pour les appels en Europe (fin du « roaming »), ce sont désormais les appels intra-européens qui ne pourront plus faire l’objet de frais disproportionnés : ils seront plafonnés à 19 centimes et les SMS à 6 centimes à partir du 15 mai 2019. Pour rappel, les appels intra-européens ont lieu lorsque vous appelez un autre État membre depuis votre pays de résidence. Concernant l’accès à internet et les flux de data, le texte prévoit d’accélérer les investissements pour le développement et l’accès à la 5G dans l’Union européenne d’ici 2020.

 

Une protection du consommateur renforcée
Les droits des consommateurs sont également renforcés avec l’obligation de meilleures informations sur les offres et contrats présentés par les opérateurs télécom. Des droits et compensations supplémentaires seront désormais prévus en cas de problème lors d’un changement d’opérateurs.

 

Un système d’alerte « 112 inversé » par SMS
Enfin, le paquet Télécom comprend un système d’alertes dit « 112 inversé » qui fera en sorte que les citoyens soient alertés par SMS en cas de catastrophe naturelle ou d’attaque terroriste, par exemple.

 

Une meilleure connectivité, moins chère et plus accessible, bénéficiera directement aux citoyens ainsi qu’à de nombreux secteurs. L’Union européenne doit être en pointe en matière de télécommunications et de numérique pour améliorer le quotidien des Européens.

 

 

Inscrivez-vous à ma lettre d'informations :