Le Parlement européen a voté aujourd’hui l’amélioration des droits des passagers ferroviaires.

 

Tout citoyen européen a déjà été confronté, au moins une fois, à un retard important lors d’un voyage en train voire même à une annulation. Ces situations doivent être encadrées et les voyageurs doivent pouvoir être pris en charge rapidement et sans rencontrer de difficultés.

 

Ainsi, la nouvelle règlementation qui vient d’être adoptée améliore les conditions et montants actuels d’indemnisation :
– les voyageurs peuvent exiger l’équivalent de 50% du prix du billet pour les retards compris entre 60 et 90 minutes, en plus des droits des passagers relatifs à la poursuite du voyage ou au réacheminement.
– les passagers pourraient également recevoir 75% du prix du ticket pour un retard de 91 à 120 minutes
– et 100% du prix du ticket pour un retard supérieur à 121 minutes.

 

De plus, une assistance gratuite pour les personnes à mobilité réduite ou handicapée sera désormais garantie dans les gares en Europe.

 

En parallèle, une meilleure information devra être fournie aux passagers sur leur droits et compensations possibles. Ces informations pourraient par exemple figurer sur les billets de train des voyageurs et être également affichées en gare. De plus, davantage de transparence est demandée autour de la prise en charge des procédures de réclamation et les échéances.

 

Enfin, force est de constater également que bien souvent, les voyageurs qui emportent avec eux leur vélo rencontrent des difficultés pour le placer dans le train. Dorénavant ; les trains neufs ou rénovés devront disposer d’un espace clairement identifié et distinct à destination des vélos.

 

Inscrivez-vous à ma lettre d'informations :