Aujourd’hui, le Parlement européen a demandé que 378 milliards d’euros soient consacrés aux régions pour la période 2021-2027.

Face à la baisse du budget initialement présentée par la Commission, le Parlement a défendu un rééquilibrage et demande 47 milliards d’euros supplémentaires.
Les nouveaux critères de définition des régions permettront à de nombreuses régions françaises de recevoir davantage de fonds européens. Un budget spécifique sera également dédié aux projets transfrontaliers.

La France devrait recevoir 16 milliards d’euros et le texte adopté appelle notamment à cibler davantage l’innovation industrielle, la numérisation et le soutien aux PME. Il est crucial que les règles pour l’obtention des fonds soient plus accessibles et faciles à utiliser pour les acteurs locaux.

De plus, les fonds devront également soutenir les emplois de qualité, l’éducation, la formation, l’inclusion sociale et l’équité pour l’accès aux soins.

J’ai soutenu ce rapport et me suis fermement opposée à la réduction de l’enveloppe budgétaire pour les régions. Les citoyens et régions doivent être les premiers bénéficiaires du budget européen et nous poursuivrons notre travail pour renforcer la cohésion économique, sociale et territoriale.

Inscrivez-vous à ma lettre d'informations :